samedi 13 décembre 2008

Orangettes et Pamplemoussettes

Voilà un projet qui me tenait terriblement à coeur cette année, faire moi-même mes orangettes ! après avoir fait manger des oranges et des pamplemousses à ton mon entourage dans le seul et unique but de récupérer les pelures des fruits, rien a voir avec une histoire de manger 5 fruits et légumes par jour... non ! non ! Mon intention était purement égoïste, récupérer les peaux, les stocker au congélateur pour le jour J, dans une boîte hermétique ou dans un sac congélation, ça marche du tonner (merci Guénola pour l'astuce ;-)). La quête de l'orangette trop miam miam ne date pas d'hier, vous ne serez pas surpris si je vous dis que c'est la recette de pierre Hermé dans l'excellent livre "Larousse du chocolat" qui a retenu toute mon attention pour sa rapiditée. Je dois avouer avoir dû rajouter 4h00 de cuisson dans le sirop par rapport à la recette de Mister Hermé car la couleur de mes peaux de fruits étaient encore blanches, et que mon temps de séchage (1 semaine) à été trop long car mes orangettes ont un poil durci comparer au pamplemousse qui lui est devenu moelleux presque fondant. Je vous parle pas du moment où il a bien fallut enrober tout ce petit monde de chocolat, un délice !!!


Mais qu'est ce qu'il a sous le couvercle de ma marmite... rooo regardez !!! des peaux d'oranges et de pamplemousses en train de blobloter joyeusement dans le sirop !




Ingrédients pour la première étape : zestes d'agrumes confits

  • 1 litre d'eau
  • 500 g de sucre en poudre
  • 4 c à s de jus de citron
  • 1 étoile de badiane
  • 10 grains de poivre de sichuan
  • 1 gousse de vanille entière
  • 2 pamplemousses roses bio
  • 6 oranges bio
    J'ai préféré procéder par petites fournées car en mettant plus de peaux de fruits, j'ai eu la désagréable surprise que cela devienne de la purée de peaux de fruits. Si cela vous arrive, ne pas jeter votre préparation, vous pourrez utilisez celle-ci pour parfumer un pain d'épice par exemple ! merci Loupiti pour le conseil ;-)

Préparation :

  • Lavez, brossez et séchez les fruits choisis. Coupez-en les deux extrémités sur une planche. A l'aide d'un couteau taillez de haut en bas de larges bandes d'écorces en gardant un bon centimètre de pulpe. Erreur technique que j'ai fait sur les oranges vu que j'ai récupérer les pulpes avant d'avoir lu la recette, dommage parce qu'avec le pamplemousse ça c'est avéré être divin !
  • Plongez dans une casserole d'eau bouillante les morceaux. Dès que l'eau bout à nouveau, laissez -les cuire deux minutes, puis égouttez-les. Rafraîchissez-les sous l'eau froide, recommencez la même opération deux fois de suite. Egouttez les zestes.
  • Préparez votre sirop, fendez la vanille en deux et grattez les graines. Concassez les grains de poivre avec un pilon dans un mortier. Mettez-les dans une casserole avec de l'eau, le sucre, le jus de citron, la badiane, la gousse et ses graines. Portez à ébullition sur feu doux. Ajoutez les zestes, couvrir votre casserole au 3/4. Laissez blobloter à très petit frémissements pendant 1 h30 .
  • J'ai ajouté 4h00 de bloblotage comme je vous l'ai dit en introduction, cela n'a pas été du superflu. Versez le zeste et le sirop dans un saladier que vous recouvrirez de film étirable puis garder le tout au frigo jusqu'au lendemain.
  • Laissez égoutter pendant une heure les zestes puis les détailler en lanières.
  • Vous pouvez les laisser nature, les enrober de sucre cristal ou de chocolat. C'est la troisième option que j'ai choisi par contre je vous conseils deux jours de séchage pas plus avant l'enrobage au chocolat car mes peaux ont un peu durci peut être parce qu'il n'y avait pas de pulpes contrairement aux pamplemousses qui lui est resté très fondant sous la dent !




Ingrédients pour la deuxième étape : transformation en orangettes et pamplemoussettes
  • Vos zestes confits
  • 300 g de chocolat noir à 55 % de cacao, pour ma part j'ai utilisé du 70 %
Préparation :
  • Faites fondre vos pistoles de chocolat au bain-marie. Dès 35° à contrôler avec un thermomètre de cuisson, trempez vos zestes puis posez sur un plateau recouvert de papier sulfurisé. Mettre à figé au frigo pendant 1 heure.
  • Déguster !!!!


Avec le reste de chocolat j'ai moulé ce délicieux Papa-Noël qui n'a pas eu le temps de rejoindre son traîneau, il s'est fait dévoré !

6 commentaires:

Trinidad a dit…

j'aime bien l'idée des pamplemoussettes :-)

Agnès a dit…

Merci Trinidad, surtout laisse de la pulpe, c'est onctueux ! bonne journée

carole a dit…

Ta version au pamplemousse est très originale ! Elle me tente bien ...

Agnès a dit…

Merci Carole, elle est surtout très bonne hihi bisous à bientôt

nanounette a dit…

Trop top! quand je pense que cette année, je n'aurai pas le temps de faire tout cela! Le Père Noël est superbe aussi. Tout a été mangé?

Agnès a dit…

loll Nathalie, non je n'ai pas tout mangé hihi heureusement par contre j'ai fait des petits cadeaux avec les petits pour les maîtresses, je te remercie, gros bisous