jeudi 4 septembre 2008

Sultanines Sardes



Je vous présentes aujourd'hui une pâtisserie Sarde que ma grand-mère fait malgré ses 86 ans très régulièrement, la coutume veut quand Sardaigne on s'offre des sultanines à la Toussaint où à Noël. Ma grand-mère dans son franco-italien-sarde vous dira quant à elle qu'on les offres par plaisir quand on veut !!! Profitant de quelques semaines en sa compagnie, je lui ai demandé s'il était possible de les faire ensemble avec bien sûr sa recette. Ce que je n'avais pas pensé c'est que ma grand-mère ne rigole pas et quand elle le fait c'est pour quelque chose, donc résultat nous sommes partis avec l'aide de ma maman pour 150 sultanines donc une bonne après-midi de travail hihi
- Ma ! Agnesse tou les fait trôp gros !!!
Cette petite phrase dit par ma nonna à ponctué mon après-midi, j'étais bien décidée à faire de monstrueuses sultanines
- T'as vu celle là mamie, roooo le monstre, jamais fait d'aussi grosses hihi
- ohhh non ma cé pô possible, ma cé trôp gros !! zamais on fera les 150 me dit-elle entre deux gloussements
Effectivement nous sommes arrivés péniblement à 75, mais alors je vous dit pas la régalade !!




Pour 150 petites sultanines et 75 énormes lolllll :

  • 500 g d'amandes décortiquées
  • 500 g de raisins de corinthe
  • 500 g de sucre roux
  • 200 g de saindoux
  • 1 c à s de Saporita (c'est un mélange d'épices que ma grand-mère utilise : coriandre, cannelle, girofle, noix de muscade, anis étoilée. En France je n'en ai pas trouvé donc j'ai utilisé un mélange quatre épices)
  • 30 g de bicarbonate de sodium + 1 verre de lait chaud
  • 2 zestes de citrons + jus d'un citron
  • 1 sachet de levure chimique
  • 6 oeufs + 2 blancs pour le glaçage
  • 1 kg 1/2 de farine
  • 750 g de sucre glace
  • 1/2 verre de kirsh
  • Diavoletis (petits bonbons ronds pour décoration de gâteaux, c'est le nom que ma grand-mère leur donne)

Première Étape la veille:

  • coupez les amandes en lamelles puis les passer au four jusqu'à ce qu'elles deviennent dorées. (si vous n'avez pas trop le temps acheter les amandes déjà coupées)
  • Battre les oeufs avec le sucre roux, bien remuer
  • Incorporez les amandes quand elles seront froides
  • Mettre les raisins secs, le mélange 4 épices, le demi verre de kirsh, les zestes de citrons puis mélangez
  • Laissez reposer toute une nuit sous un linge

Deuxième Étape, le lendemain :

  • Mettre le bicarbonate de sodium avec un verre de lait chaud, puis le mettre dans le mélange de la veille
  • Délayez le saindoux dans une casserole jusqu'à ce qu'il soit liquide, laissez refroidir un peu puis mettre dans le mélange
  • Petit à petit ajoutez la farine
  • Incorporez la levure
  • Mettre la pâte sur une table pour la travailler plus facilement, la mettre en forme de boudin pour aplatir celui-ci afin de couper la pâte en forme de triangle
  • Préchauffez le four 180 °
  • Enfournez pour 20 minutes, le gâteau doit avoir durcit et doit être de couleur doré

Troisième Étape, le glaçage :

  • Travaillez avec une fourchette les deux blancs d'oeufs, le jus d'un citron et le sucre glace
  • Appliquez sur les gâteau avec un pinceau
  • Saupoudrez de petits bonbons avant que le glaçage ne sèche

Ces gâteaux se conservent jusqu'à deux mois dans une boîte hermétique. La coutume veut que le dernier morceau de pâte soit mis en forme de couronne et qu'il est destiné au plus jeune des enfants.

5 commentaires:

irisa a dit…

notre grandmre a aussi 86 ans et elle c'est la tradition de la bûche de noël qu'elle fait tous les ans avec ses mains fragiles ,profitons de leur savoir faire et de leur tendresse

Agnès a dit…

Je suis entièrement d'accord avec toi Irisa, ces instants sont très riches et précieux, il faut profiter de ceux-ci !!! je te souhaite une très bonne soirée, gros bisous

nanounette a dit…

Les recettes de nos grands mères...de vraies richesses. Bravo à elle, cela à fait l'objet d'un "copier-coller" je t'embrasse

Doria a dit…

C'est qu'elle a le coû de main ta grand-mère malgré son âge. Une recette familiale à transmettre de génération à génération. Elles sont si précieuses les recettes de nos grand-mères.
Bisous, Doria

Agnès a dit…

Gros Bisous Nathalie, entre nous j'adore la pâte des sultanines quand elle est pas cuite, goûte tu verras c'est délicieux hihi bisous

Bonjour Doria, je te fais de gros bisous, bonne journée