mardi 25 novembre 2008

Frelons Asiatiques

J'étais tranquillement en train de ramasser mes feuilles quand une de mes voisines vient gentiment me prévenir de lever la tête, ohhh mon dieu ! un essaim de frelons asiatique perché en haut de mon arbre, et avec ça des frelons qui bourdonnent joyeusement autour, petite recherche rapide sur internet, je tombe sur un article sur aqui. fr qui parle de la chose...

"Importé en 2005, dans le Lot-et-Garonne, dans des containeurs de poteries chinoises à Tonneins, le frelon asiatique se développe dans le Sud Ouest à une vitesse telle, qu'il constitue désormais une sérieuse menace pour l'environnement (abeilles). On dénombre aujourd'hui près de 1 500 nids en Gironde, en Dordogne et en Lot-et-Garonne. Dans un article réalisé le 4 octobre 2007 sur www.aqui.fr, nous évoquions cette situation. Vous avez été nombreux à réagir et à vous demander comment faire pour détruire les nids de frelons. Or à ce jour, l'état semble se mobiliser sur le dossier. Pour la première fois, des plans d'éradication et des techniques de piégeage sont à l'essai.
Le frelon asiatique, appelé aussi le Vespa velutina, est assez facile à reconnaître. Sa couleur dominante est le noir, alors que le frelon européen est jaune. Seul son anneau sur l'abdomen est jaune. En à peine 3 ans, il a tué des milliers d'abeilles dans le Sud Ouest et blessé gravement trois personnes, dont un pompier, pourtant équipé d'une combinaison PVC. Aujourd'hui, "le frelon est aux portes de l'Espagne. Cela va bientôt devenir un problème européen", indique Jacques Blot, chercheur, missionné par l'association pour le développement apicole en Aquitaine (Adac) pour étudier le phénomène. "





Après avoir téléphoné à la mairie de Lanton, j'ai été dirigée vers une société mais malheureusement mon nid étant trop haut cette société n'a pu m'aider mais m'a donné l'adresse de Mr Gandillet, apiculteur Lantonnais qui très gentiment est venu avec un de ses collègues. Il procède en premier temps à l'empoisonnement de l'essaim par un gaz (très efficace en 2 minutes tout le monde était mort) puis il coupe la branche et le nid tombe.
Si vous avez ce genre de chose dans votre jardin, c'est le moment avant les grandes gelées de s'en débarrasser car les reines (et oui malheureusement il y en plusieurs !!) hibernent l'hiver en s'enfouissant dans le sol, autant dire qu'au printemps elles sont en super formes et ce n'est un essaim mais plusieurs qui vont apparaître avec les beaux jours.


Le rapport avec la cuisine est évident, ces frelons font des dégâts considérables sur les ruches puisqu'elles tuent les abeilles. Il suffit seulement de cinq frelons asiatiques devant une ruche pour la détruire. Le frelon attaque l'abeille en plein vol, ce qui stoppe la ponte de la reine et décime petit à petit la population de la ruche. Qui dit plus de ruches dit bien sûr plus de miel !!!!

Merci beaucoup aux apiculteurs qui sont venus très rapidement pour nous enlever l'essaim, ils m'ont donné un petit truc pour piéger les bêtes si elles auraient la drôle d'idée de repasser par chez moi. une bouteille coupée en deux, le goulot à l'envers façon entonnoir puis une ficelle pour tenir le tout, dedans de la bière avec du sirop, le frelon n'est pas regardant si c'est de la grenadine, par contre ils aiment la bière brune, les abeilles et autres butineurs lambdas n'iront pas. Le tout accrocher à un arbre pas tout prêt de la maison, c'est toujours quelques frelons en moins dans la nature !!!!

Si vous souhaitez connaître le miel de chez moi, je vous propose le site de Mr Gandillet qui est actuellement en construction mais qui va vous faire venir jusqu'au marché de Cassy le dimanche matin pour découvrir des miels d'exceptions : Le Rucher Lantonnais

9 commentaires:

nanounette a dit…

eh bien! impressionnant ces tites bêtes! cela me rappelle mon expérience avec des guêpes! mes joues s'en souviennent encore

irisa a dit…

Je connaissais le coup de la bière brune , je fais ça l'été pour les guêpes .
Il faut protéger les abeilles , c'est si bon le miel qu'elles nous donnent

Agnès a dit…

Bonsoir Nathalie, tu t'es fait piquée sur les joues !!! rooo ma pauvre nanounette, tu métonnes que tu n'aimes pas ces bêtes là !! bisous

bonsoir Irisa, je ne peux qu'être d'accord avec toi !!! bonne soirée

Papilles et Pupilles a dit…

Je les ai découverts cet été, sur les quais au marché bio ! Dès que les étals sortaient ils arrivaient avec une prédilection pour le poissonnier !

Agnès a dit…

Voilà un endroit où on ne les attends pas !!! sur le marché bio, comme tu dis souvent incredibeul, c'est le poissonnier qui devait être content !!!! bonne journée, bisous

loupiti a dit…

waouh impressionnant !!

Agnès a dit…

bonjour teddy, le nid fait le tour des classes a l'école des petits hihi bisous

Anonyme a dit…

Bonjour,

je m'appelle Agnès aussi.
Un essaim tel que celui-ci vient d'être détruit dans la résidence où je vis, à Toulouse. Cet essaim se trouvait dans un platane (nous en avons eu un autre, moins gros, construit dans la vigne vierge, détruit également). Mais nous avons dû faire appel à une société privée et pour celui du platane, il a fallu une nacelle.
Intéressant cet article. Effectivement, c'est un danger sur le plan écologique car ils n'ont pas de prédateurs.

Victor Ledoux a dit…

Vous trouverez à http://www.youtube.com/watch?v=KEREHw283g0
la fabrication d un piege pour frelon a pattes jaunes
Vous remarquerez que l objectif de ce piège est d attirer les frelons par les phéromones dégagées par les frelons capturés. Dans ce but la bouteille est montée a l envers par rapport aux pièges classiques et le bouchon permet la vidange de l appât liquide des la capture des 2 ou 3 premiers frelons. Le risque de capture d autres insectes est donc très limité dans le temps

Meilleures salutations