jeudi 20 novembre 2008

Daube de Boeuf

La Daube est un plat de Novembre, le moment où il commence a faire froid. Traditionnellement dans le Sud-Ouest on dégustait ce plat a partir de la fin novembre, moment où les femmes se libéraient des champs et avaient donc plus de temps à passer dans la cuisine. Le secret d'une bonne daube, des heures de mijotages, ploplotages dans la marmite pour que votre boeuf devienne fondant au point de ne pas avoir besoin de se servir de vos quenottes ! mais vous allez me dire quel morceau choisir de la bête pour mettre au chômage vos dents... le monsieur Boucher m'a dit le n° 5 sur la photo du bas, et oui un morceau d'fesse du boeuf, le gîte !!!!
Donc si un jour, je ne sais pourquoi il vous prend l'envie de courir derrière une pauv'bête dans un champs mon premier conseil sera donc de croquer son derrière, puis mais ça ce n'est que mon humble avis partir rapidement avec le morceau entre les dents sans attendre que le malheureux animal n'est compris ce qui lui arrivait, vous avez pour vous l'effet de surprise !!!

belle bête lollll


Ingrédients :

  • 1 kg de Gîte
  • 200 g de jambon de Bayonne
  • 2 oignons
  • 4 carottes
  • 3 gousses d'ail
  • 1/2 bouquet de persil
  • 2 c à s de farine
  • 2 c à s d'huile d'olive
  • 1 litre de vin rouge de Bordeaux
  • 1 litre de bouillon de boeuf
  • 1 bouquet garni
  • sel et poivre du Moulin


Préparation :

  • Préparez un hachis grossier avec le jambon, les oignons, l'ail et le persil
  • Dans une cocotte, mettez l'huile, faites y revenir les morceaux de viandes coupés en gros cubes avec les carottes pelées, coupées en grosses rondelles et le hachis
  • Saupoudrez de farine, mélangez et mouillez avec le vin et le bouillon, la viande doit être recouverte
  • Ajoutez le bouquet garni, salez et poivrez
  • Laissez mijoter à couvert à feu très doux 6 bonnes heures, vous pouvez rajouter du vin ou du bouillon, pour ma part je n'ai pas eu à la faire.

Source : Recettes Bordelaises de nos grands-mères aux éditions CPE

Dans notre région, la Daube se dégustait avec une cruchade ou une mique, je n'en ai jamais fait mais j'ai eu l'occasion récemment d'en acheter, cela se trouve en général à côté des salades en sachet. La cruchade, on s'en servait pour saucer, à base de farine de maïs cela remplaçait le pain. Sur le paquet les conseils de préparations sont simples puisqu'il faut les fariner puis les faire frire à la poêle. On peut aussi les consommer avec du sucre ou bien flamber avec du rhum ou toute liqueur de votre choix, et croyez moi une petite gorgette avant d'attaquer la bête ne sera pas de trop lolllll







4 commentaires:

Marie a dit…

Depuis que je suis sur Bordeaux, j'ai souvent vu la cruchade en rayon et tjs je me demandais ce que c'éatit exactement et surtout comment l'accommoder. Je n'ai dc jamais osé en acheter. Mais maintenant avec tes explications je vais pouvoir tester! Merci

Agnès a dit…

Bonjour Marie, moi aussi j'ai regardé longtemps ce paquet en me demandant puis l'autre jour à la caisse de mon hyper j'ai vu ce paquet dans le caddie devant moi, j'ai tout simplement demandé au propriétaire du caddie de me parler un peu de ce produit. Je suis vite repartie dans les rayons le chercher hihi bisous marie, bonne journée

loupiti a dit…

rien de mieux qu'un tel plat pour se rechauffer, parfait avec le temps que l'on a en ce moment !
je connaissais pas du tout les cruchades...
ta nouvelle baniere est vraiment super belle :)
gros bisous

Agnès a dit…

Merci teddy, ça me fait super plaisir, gros bisous